Alpine dévoile la timide A110 Cup

Alpine dévoile l’A110 Cup, la version « musclée » de l’A110 de série qui est destiné à courir dans un championnat spécifique.

Les livraisons de l’Alpine A110 débutent à peine et voici que la Cup est dévoilée. Cette nouvelle version, dont l’élaboration a été confiée à Signatech, est destinée à évoluer sur circuit à travers un championnat « Alpine Europa Cup ».

270 ch, 100 000 €

Alpine conserve le bloc 4 cylindres 1.8 litre turbocompressé mais le gonfle à 270 ch, soit 18 ch de plus que l’A110. Contrairement à ce que nous pouvions espérer, la barre des 300 ch n’est donc pas atteinte… Le couple ne bouge pas et reste à 320 Nm. Une des principales nouveautés est la boite de vitesse séquentielle à 6 rapports, qui remplace celle à double embrayage EDC. La hauteur de caisse est abaissée de 40 mm et la rigidité a été travaillée pour être adaptée à la compétition. Malgré l’ajout d’arceaux de sécurité, l’A110 Cup est moins lourde et affiche un  poids de 1050 kg (30 kg de moins que le coupé de série).

On ne connait pas le niveau de performance de l’A110 Cup mais en revanche son prix, qui est de 100 000 €, hors taxes. Un tarif qui parait élevé par rapport à sa puissance. A titre de comparaison, la Peugeot 308 Racing Cup (308 ch et 1100 kg) coûte 74 900 € hors taxes.

En piste dès juin 2018

Le tarif de l’A110 Cup se justifie en partie par la participation de Signatech à sa conception et à sa commercialisation. « L’A110 Cup est une voiture sans compromis dans ses prestations, avec un objectif-clé : procurer beaucoup de plaisir aux pilotes », a déclaré Philippe Sinault, le directeur général de Signatech. Sur ce point, on peut faire confiance à l’écurie française et son savoir-faire pour produire des voitures compétitives.

Il n’empêche que le prix parait musclé quant à la puissance, plutôt timide. De plus, pour courir avec l’A110 Cup, il faudra ajouter au prix d’achat quelques 20 000 € HT (et un acompte de 20 000€) pour participer à l’Alpine Europa Cup. La compétition devrait débuter dès le 1er juin 2018 au Castellet, sur le circuit Paul Ricard.

Aurélien Gourgeon @auregourgeon

Commentaires