Alpine A110 : le 718 Cayman et l’Alfa 4C en ligne de mire

Officiellement dévoilée à Genève, l’Alpine A110 aura fort à faire, face aux Porsche 718 cayman et autres Alfa Roméo 4c. Voici une première comparaison chiffrée, en attendant, une confrontation direct volant en main dans quelques mois.

Une chose est sûre, avec son style néo-rétro fidèle aux coupés sportifs des années 60, l’Alpine A110 fait sensation au salon de Genève. Pourtant, il lui faudra briller sur la route pour s’imposer dans le segment très relevé des coupés sportifs. Tant attendue, l’Alpine A110 n’a pas le droit de décevoir les 1955 premiers clients qui ont signé un chèque de 58500 euros les yeux fermés. Elle va donc devoir faire ses preuves en s’imposant comme une alternative réelle et sérieuse aux Porsche 718 et Alfa Roméo 4c.

Pour y parvenir, l’Alpine devra composer avec un 4 cylindres en ligne turbo développant 252 chevaux pour 300 nm de couple. C’est moins bien que la Porsche qui, même privé du traditionnel flat-6 atmosphérique, dispose d’un 4 cylindres à plat bien plus puissant. Suralimenté, ce bloc de 2 litres de cylindrée développe 300 chevaux pour un couple de 380 nm.  En comparaison, l’Alfa Roméo 4c fait pale figure avec son 4 cylindres 1.75 litres de « seulement »240 chevaux pour 350nm de couple.

Sur l’exercice du 0 à 100km/h, on retrouve pourtant l’Alfa Roméo en tête, ex-aequo avec l’Alpine. Officiellement, les deux coupés l’expédient en 4”5 secondes. C’est 0”2 secondes de plus pour la Porsche 718 Cayman, qui gagne cependant 3 dixièmes en version S et même 5 dixièmes en pack sport chrono.

Malgré ses 300 chevaux, la Porsche accuse 1355 kilos sur la balance, contre 1103 kg pour l’Alpine et 895 kg pour l’Alfa Roméo. La cavalerie du 718 Cayman  lui permet pourtant d’égaler l’Alpine en rapport poids puissance avec 4,4 kg/ch. L’Alfa Roméo profite quant à elle de 3,7 kg/ch, un avantage qu’elle tire essentiellement de la légèreté que lui confère sa coque carbone, un raffinement unique dans le segment. Les ingénieurs d’Alpine ont pour leurs part privilégié une coque en aluminium rivetée/collée. Chez Porsche c’est plus conventionnel avec un châssis essentiellement composé d’acier.

La Porsche revendique logiquement la meilleure vitesse de pointe : 275km/h, contre 250km/h et 258 km/h pour l’Alpine et l’Alfa Roméo. Au chapitre de la transmission la 718 Cayman sort également du lot. Bien que nos 3 concurrentes proposent toute une boite robotisée a double embrayage, (DCT à 7 rapports pour l’Alpine, PDK à 7 rapports pour la Porsche et Alfa TCT à 6 rapports pour l’Alfa) seule le 718 cayman reçoit d’origine une boite manuelle dont les puristes seront frustrés sur l’A110..

Au delà des performances pures, Alpine entend placer le curseur du plaisir pur de pilotage un cran au dessus de Porsche grâce à la légèreté de l’A110, des réglages ad hoc et un petit gabarit. Longue de 4,18 mètres et large d’1,80m, elle vient se positionner par sa taille entre l’Alfa plus courte (4m de long, 1.86 de large) et la Porsche plus longue (4.38m de long, 1,80m de large). L’A110 affiche par ailleurs un empattement près de 6 cm plus court que celui du Cayman (2419 mm) et 4 cm plus long que celui de la 4C. Notez que la Française opte pour une direction assistée qui fait défaut à l’Alfa Roméo.

Côté vie à bord, l’Alpine n’atteint pas le niveau de finition et de raffinement de Porsche et ne joue pas non plus la carte du dépouillement façon Lotus. La finition semble toutefois au dessus que celle de la 4C.

Question tarifs,  Porsche propos un premier prix à 53960 euros. Ajoutez 4500 euros pour une Alpine A110 « Première édition » (58.500 euros) suréquipée, et près de 9240 euros pour une Alfa Roméo 4c. (63.200 euros). L’Alpine A110 pourrait aussi se voir concurrencer par la plus abordable Lotus Elise (35.100 euros) moins performante mais toute aussi agile. Affaire à suivre. Quoiqu’il en soit, à ce niveau de prix, Alpine n’a pas le droit à l’erreur pour faire son trou dans le segment.
Vivement les premiers essais en octobre prochain pour juger sur pièce.

 

 

Commentaires