Aston Martin va « s’électrifier » au Pays de Galles

Par Aurélien Gourgeon (@auregourgeon)

Aston Martin confirme un peu plus son virage vers l’électrique. Le constructeur anglais annonce le centre de St Athan comme le pôle dédié à l’électrification de la marque.

La Rapide E sera fabriquée au Pays de Galles. Le nouveau pôle de St Athan, qui sera bientôt opérationnel, va devenir « le centre d’électrification de la marque », a annoncé le constructeur. Il accueillera donc la production de la Rapide E, dont l’appellation est confirmée sous cette orthographe (et non RapidE). Pour le moment, la marque de Gaydon s’est montrée plutôt discrète sur ce modèle prévu pour 2019. Mais il aura pour but de relancer la gamme Rapide, encore animée par le V12 6,0 litres atmosphérique de l’actuelle Rapide S (556 chevaux). Sans doute plus pour très longtemps.

La Rapide E, qui sera entièrement électrique, portera malgré tout l’héritage des précédents modèles et surtout de la dernière déclinaison AMR limitée à 210 exemplaires (580 chevaux) et dévoilée en juin dernier par le constructeur. « La Rapide E sera le fer de lance du développement de la stratégie de véhicules à émissions faibles et nulles d’Aston Martin », s’est contenté de déclarer Andy Palmer, le président d’Aston Martin.

Le centre de St Athan, au Pays de Galles
QG de Lagonda

Cette stratégie, le constructeur britannique compte également la poursuivre avec l’introduction de la marque Lagonda. Le Vision Concept présenté en mars dernier au salon de Genève incarne une nouvelle identité portée davantage sur le luxe et dont la production des premiers modèles débutera aussi à St Athan à partir de 2021.

Le centre gallois, qui en est « dans la troisième et dernière phase de son installation » servira aussi de lieu de production des prochains SUV, à commencer par le DBX, fin 2019. Au total, jusqu’à 750 nouveaux emplois seront créés dans cette usine.

Commentaires