BMW M5 2017 : 600 chevaux et quatre roues motrices en prévision

Les informations sur la prochaine M5 étaient jusqu’alors remarquablement bien gardées par la marque à l’hélice. C’était sans compter sur nos confrères d’Autocar. Publiant deux « portrait robot » de ce à quoi devrait ressembler la futur M5, ils dévoilent certaines caractéristiques techniques de la grande sportive BMW. 

Crédible, c’est le terme qu’il convient d’utiliser pour qualifier les deux visuels réalisés par Autocar. On y retrouve une M5 visuellement plus agressive avec une garde au sol  très basse. La berline y arbore un bouclier avant aux prises d’air plus larges que la version précédente, et des ouïes latérales façon M2. A l’arrière on reconnait, inchangé, le hayon et les feux de la 540i, le tout agrémenté d’un diffuseur et de 4 sorties d’échappement.

Étonnamment, on croirait retrouver la ligne d’une ancienne BMW série 3 E46 Pack M des années 2000. Avec plus de corpulence, bien entendu, puisque cette nouvelle BMW M5 s’étalerait sur 4,90m pour des ailes élargies et un empattement de 2.72m. Pourtant, bénéficiant d’une nouvelle structure, d’éléments en aluminium et fibre de carbone, le poids serait contenu à 1870 kilos, malgré ses dimensions importantes. Les détails sur la configuration châssis demeurent encore secret mais, celui-ci devrait adopter un train arrière multi-bras retravaillé.

Selon les informations d’Autocar (cliquez ici pour lire l’article original), on retrouvera sous le capot un V8 4.4l aux deux turbos exclusifs, développant 592 chevaux pour 700nm de couple. Avec une telle puissance, la M5 viendrait assurément tourmenter, la nouvelle Mercedes E63S AMG forte de 603 chevaux ainsi que la futur Audi rs6 prévue pour l’an prochain.

La vraie nouveauté sur cette future M5, c’est la transmission. De série, la grande berline sera équipée d’une boite automatique 8 rapports, à transmission intégrale qui rompt avec la tradition des précédentes M5 propulsion. Ainsi la nouvelle boite de vitesse sera couplée au système xDrive 4 roues motrices de série, aux deux roues arrières directrices. Cette transmission permettrait au V8 revu, une meilleure accélération et un comportement bien plus dynamique. La M5 serait, en ce sens, meilleure que son aînée à l’exercice du 0 à 100km/h. D’après le constructeur elle l’effectuerait  en moins de 3,5 secondes, soit au moins aussi mieux que sa concurrente directe, la Mercedes E63S AMG.

Cette nouvelle M5 adoptera un nouveau logiciel, qui permettra au conducteur de choisir entre 5 modes de conduite. En mode, M-dynamic, l’intégralité des 592 chevaux seraient confiés au train arrière, pour un comportement plus agressif conférant des sensations proches des traditionnelles propulsion.

Assemblée à l’usine Dingolfing aux côtés des autres séries 5, la M5 sera révélée au salon de Francfort en Septembre prochain, pour une commercialisation qui devrait suivre. Quant au prix, il faudra s’acquitter au bas mot d’un chèque de 120.000 euros.

 

 

 

Commentaires