Et maintenant, objectif Le Mans pour Brabham

Le pilote et nouveau patron de la marque David Brabham envisage un retour en compétition. L’australien songe notamment aux 24h du Mans.

Avec la BT62, Brabham a célébré son retour. Mais à travers ce modèle, le constructeur anglais a surtout rappelé que la compétition faisait partie de son ADN. Malheureusement, difficile de croire que les 70 exemplaires de la BT62 emprunteront le chemin des circuits. En revanche, revoir une Brabham sur une épreuve officielle n’est pas à exclure. Bien au contraire, derrière ce retour, David Brabham a l’ambition de retrouver la compétition. Non pas en Formule 1, mais aux 24 heures du Mans.

Lire aussi : Brabham envisage une BT62 routière

Interrogé par nos confrères australiens de Motoring, le patron de la marque n’a pas caché l’arrivée d’un modèle routier de la BT62. Ni celle d’une sportive destinée à courir les 24 heures du Mans. Et a pris en exemple la Ford GT vainqueur de l’épreuve en catégorie GTE Pro en 2016. « Cela pourrait-être une bonne hypothèse », a commenté David Brabham. D’autant plus que l’épreuve n’est pas étrangère au pilote. A 52 ans, il compte plus de quinze participations aux 24h du Mans, dont une victoire en 2009 avec Peugeot.

Face à une Senna GTR ?

Reste à savoir si le projet pourrait être réalisé d’ici 2019 et dans quelle catégorie. De son côté, le championnat du monde d’endurance (WEC) est aussi en train de changer ses formules et pourrait ouvrir la porte à des hypercars. Des constructeurs comme McLaren ou Aston Martin ont manifestés leur intérêt à aligner une voiture au départ de la mythique épreuve. Une Brabham face à une McLaren Senna GTR, ça pourrait être sympa, non ?  

Par Aurélien Gourgeon (@auregourgeon)

Commentaires