Bugatti : un étrier de frein fabriqué avec une imprimante 3D

Le constructeur alsacien dévoile une nouvelle pièce légère et robuste qui prend forme grâce à l’impression à 3D. 

On parle souvent du W16 de la Chiron, un peu moins de ses freins. Eléments qui ont largement leur importance au sein d’une hypercar de presque deux tonnes pouvant être lancée à plus de 420 km/h. Pour démontrer son investissement dans ce domaine, Bugatti présente un nouvel étrier de frein monobloc à 8 pistons (à l’avant, et 6 à l’arrière). 

Deux kilos de moins 

Il s’agit tout simplement du plus grand étrier de frein de l’industrie automobile (41 cm de long, 21 cm de large et 13,6 cm de haut). Avec la particularité d’être majoritairement composé de titane et fabriqué à partir d’une imprimante en 3D. Une première pour une pièce de ce genre. Pour la concevoir, Bugatti s’est associé à un institut de recherche de Hambourg. Au delà de l’automobile, cet étrier devient la plus grande pièce en titane conçue à partir de l’impression 3D.

La Chiron va donc bientôt être équipée des freins les plus puissants du monde. Le titane permet d’assurer une forte résistance et une légèreté à l’étrier qui pèse 2.9 kg. A titre de comparaison, l’étrier actuel, composé d’aluminium, pèse deux kilos de plus. Un gain de 40% donc, pour une pièce dont la conception n’a pris que trois mois. L’impression d’un étrier, elle, demande 45 heures.

Des essais dès le premier semestre

Cette nouveauté s’inscrit dans la lignée de ce que Bugatti espère de la technologie pour ses futurs modèles. Celui qui succédera à la Chiron sera très certainement électrifié. « Nous ne cessons de réfléchir à la manière d’améliorer nos modèles actuels avec de nouveaux matériaux et de nouveaux procédés et d’imaginer à quoi pourraient ressembler les futurs concepts techniques des véhicules de notre marque », a déclaré Frank Götzke, responsable des Nouvelles technologies

Les premiers tests de production en série seront effectués pendant le premier semestre 2018, annonce Bugatti, qui assure par la suite un temps de fabrication réduit. Pas sûr que les actuels propriétaires de Chiron apprécient d’avoir des freins moins efficaces et plus lourds … 

Commentaires