Dallara Stradale : Jeune et expérimentée

Le constructeur Dallara dévoile sa première sportive de route, la Stradale. 

Gian Paolo Dallara ne souhait pas consacrer toute son immense carrière uniquement à la compétition. L’ingénieur italien, qui possède un des C.V les plus riches de la sphère automobile mondiale, lance la Stradale. Une appellation qui signifie simplement la « route » en italien. 

Un nom simple, pour une voiture qu’il l’est tout autant. Ou presque. La Stradale est une biplace sans portières, comme une vraie voiture de compétition. Elle peut s’obtenir selon plusieurs configuration. Le modèle de base est sans pare-brise, mais elle peut en adopter un sur option (16.600 €, tout de même…). La barquette peut aussi se configurer avec un toit façon Targa et avec ou sans aileron. 

Les trois configurations principales de la Stradale
400 ch, 855 kg !

Comme on peut s’en douter, la Stradale est dotée d’un rapport poids/puissance plutôt sympa. Elle renferme le quatre cylindres Ford Ecoboost 2.3 litres gonflé à 400 ch. Avec un poids de 855 kg, on aperçoit déjà le large sourire de ses futurs propriétaires. Ces derniers apprécieront  d’ailleurs la boîte manuelle à six vitesses. Sinon, une option permet d’installer une boîte robotisée avec palettes au volant. Le constructeur italien annonce 3.5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et 280 km/h en vitesse de pointe (sans aileron). 

Lire aussi : Lotus : Les séries spéciales depuis 2014

On reconnait dans la Stradale une philosophie qui rappelle évidemment celle de Lotus. Gian Paolo Dallara ne dira pas le contraire : « J’aime à penser que Colin Chapman apprécierait la simplicité de cette voiture », explique-t-il. La Stradale, qui est donc un premier modèle de route, hérite de toute l’expérience de l’ingénieur italien. Son prix, lui, est assez musclé : 155.000 € H.T pour le modèle de base. Un tarif qui fait réfléchir mais on peut tout de même faire confiance au savoir-faire de Dallara pour la qualité.

Commentaires