La Ferrari 488 Pista ôte son toit !

Au concours d’Elegance de Pebble Beach, Ferrari inaugure le 50ème modèle décapotable de son histoire, et non des moindres : la 488 Pista Spider.

Quelques mois après sa présentation à Genève, la 488 Pista est déclinée en version Spider. La supercar italienne, qui devient le 50ème modèle décapotable de Ferrari, conserve son affûtage extrême, son aérodynamique travaillée et son V8 3,9 litres biturbo (720 chevaux). Si sa mélodie n’est pas aussi chantante que celle du V8 atmosphérique de la 458 Speciale, les futurs propriétaires apprécieront tout de même d’en être au plus près.

Le design de la partie arrière change pour laisser place au mécanisme du toit rétractable. Une opération qui n’est pas sans effet sur le poids. La 488 Pista Spider pèse 1380 kg à vide, soit cent kilos de plus que la Pista, qui n’affectent pas énormément ses performances. Le 0 à 100 km/h est toujours abattu en 2’’85. Pour filer jusqu’à 200 km/h, la 488 Pista Spider est un peu plus lente : 8 secondes au lieu des 7.6 secondes réclamées par le coupé.

De nouvelles jantes

Pour compenser les modifications liées à l’ajout du toit, Ferrari a changé les tapis de sol par des plaques en aluminium et la poignée de porte intérieure du côté passager par une sangle. Le constructeur de Maranello a aussi installé de nouvelles jantes en étoile de 20 pouces. En option, il est possible de leur préférer un modèle en carbone 20% plus léger.

La 488 Pista Spider fait sa première apparition en public ce week-end au concours d’Elégance de Pebble Beach en Californie. « Les Etats-Unis possèdent un marché qui a toujours aimé les ‘’convertibles’’ haute performance depuis les années 1950 » a souligné Ferrari.

Commentaires