V12, 650 ch, 980 kg : Gordon Murray annonce la T.50

Gordon Murray Automotive, la jeune marque du célèbre designer et ingénieur dévoile les premières infos à propos de sa prochaine supercar. Dans la lignée de la célèbre McLaren F1.

Il aura fallu attendre plus de 25 ans pour que naisse l’héritage du mythe F1. En octobre 2018, McLaren dévoilait avec la Speedtail un hommage sophistiqué de l’icône, focalisé sur la vitesse. Mais lorsque son père fondateur décide de ressortir ses crayons et d’imaginer sa propre vision de la digne héritière, cela sonne davantage comme une évidence. La T.50 ne jouera pas sur le même terrain que la Speedtail. « Je n’ai absolument aucun intérêt à courir après des records de vitesse ou d’accélération. Notre objectif est de fournir l’expérience de conduite la plus pure et la plus enrichissante. Mais soyez rassurés, ce sera rapide », explique Gordon Murray.

12 100 tr/mn pour le V12 !

La belle illustration révèle une partie des entrailles spectaculaires de la supercar. Celle-ci s’appuie sur un châssis monocoque et une carrosserie en fibre de carbone conçus par Gordon Murray Automotive. Inévitablement, la T.50 reprend le format trois places de la McLaren F1. Juste derrière le cockpit, un V12 3,9 litres Cosworth développant 650 ch prend place… Il peut grimper jusqu’à 12 100 tr/mn ! Ahurissant. Qui plus est, la transmission aux roues arrière se fait via une boîte manuelle à six rapports, incluant un différentiel à glissement limité.   

Avec 4,38 m de long et 1,85 m de large, la T.50 est un peu plus imposante que la F1. Mais plus légère, seulement 980 kg sont annoncés ! Malgré tout, Gordon Murray Automotive évoque du confort, un habitacle spacieux et de la place pour des bagages. Seulement cent exemplaires sont prévus à un tarif onéreux, qui dépassera les 2 millions d’euros.

Pour 2022

L’ingénieur et son entreprise prouvent qu’il est encore possible de donner naissance à de tels projets. L’année dernière, Brabham a superbement montré la voie avec la BT62 et son V8 atmosphérique. Aston Martin avait suivi avec le monstrueux V12 de la Valkyrie. Au tour de la T.50, dont le développement est à « un stade avancé », assure Gordon Murray. Les premières livraisons sont annoncées pour 2022.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série « Toutes les sportives du Monde » pour seulement 35 €

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *