Hybride, V8, 1 000 ch : Ferrari dévoile la SF90 Stradale

Maranello présente un modèle hybride totalement inédit, entre une LaFerrari et une F8 Tributo. Et de meilleures performances que ces dernières.

Ferrari lance un tout nouveau modèle, qui ne vient pas en remplacement d’une quelconque auto de sa gamme. Une « supercar de série » plutôt, comme définie par Maranello. La SF90 hérite d’une carrosserie et d’un châssis entièrement nouveaux, sur lesquels le constructeur italien a greffé un groupe motopropulseur hybride rechargeable développant 1000 ch.

390 kg d'appui à 250 km/h

La partie thermique est déjà plus ou moins connue : il s’agit du V8 3,9 litres biturbo de la F8 Tributo, mais gonflé à 780 ch et réajusté à 4 litres grâce à un alésage plus large de 88 mm ainsi que l’échappement et l’admission revus. Le bloc peut délivrer un couple maximal de 800 Nm à 6 000 tr/mn. Ce qui, au passage, nous donne sans doute une indication de la puissance de la future F8 Tributo radicale…  Les 220 ch restants proviennent de trois moteurs électriques. Un à l’arrière issu de la Formule 1 (MGUK) et deux autres positionnés sur l’essieu avant. La transmission est intégrale et gérée par une boîte à double embrayage de 8 rapports.  

L’aérodynamique est dictée par cette signature esthétique inédite. « La SF90 Stradale s’insère entre les coupés à moteur central arrière, aujourd’hui représentés par la F8 Tributo, et les supercar comme la LaFerrari », argumente le constructeur. La partie avant du châssis a été relevée de 15 mm par rapport au centre, afin d’augmenter le flux d’air vers des générateurs de tourbillons. La face visible expose un pare choc scindé en deux parties et des LED en forme de L inversés. A l’arrière, un nouveau système d’aileron actif participe à l’optimisation de l’appui aérodynamique. La SF90 génère jusqu’à 390 kg de déportance à 250 km/h ! Les quatre feux arrière et les sorties d’échappement centrales inculquent aussi un nouveau souffle au design de la SF90 Stradale.

L’habitacle, positionné davantage vers l’avant, est 20 mm plus bas que dans les autres coupés à moteur central de la marque. Dans le cockpit, Ferrari innove avec un volant aux commandes tactiles. La console centrale est équipée d’un écran de 16 pouces, tandis que les commandes de boîte de vitesse sont en forme de H ; un clin d’œil historique. En plus du Manettino, qui sert à gérer les modes de conduite sur le volant (Wet, Sport, Race…) s’ajoute un « eManettino » avec quatre fonctions : Electrique (jusqu’à 25 km d’autonomie en mode 100% électrique, en traction), Hybride, Performances et Qualify, qui permet de délivrer toute la puissance des trois moteurs électriques.

600 000 €

Ferrari propose d’emblée une version plus affûtée « Assetto Fiorano » avec amortisseurs Multimatic dérivés de la compétition, Michelin Pilot Sport Cup 2 et davantage d’équipements allégés (carbone dans les soubassement et sur l’aileron, échappement en titane) permettant de gagner 30 kg. Le freinage est assuré par des étriers Brembo avec des conduites d’air intégrées pour améliorer le refroidissement. Dans cette configuration, la SF90 Stradale est annoncée à 1 570 kg à vide, le système hybride incluant 270 kg. 

Une belle prouesse qui lui gratifie un rapport poids/puissance de 1,57 kg/ch et des performances impressionnantes : 0 à 100 km/h en 2’’5 et seulement 6’’7 jusqu’à 200 km/h, soit deux secondes de mieux qu’une F8 Tributo ! Sur la piste de Fiorano, la SF90 tourne en 1’19 contre 1’19’’70 pour la LaFerrari et 1’21’’50 pour la 488 Pista.

Selon nos informations, le prix de la SF90 Stradale est d’environ 600 000 €. Les premiers exemplaires ne seront pas livrés avant 2020.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série « Toutes les sportives du Monde » pour seulement 35 €

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *