Le W16 Bugatti, « dernier de son genre »

Plus de 10 ans après son apparition, le W16 de Bugatti est sur le point de tirer sa révérence. Stephan Winkelmann, le président de la marque alsacienne, a annoncé qu’il ne sera pas renouvelé.

« Il n’y aura pas de nouveau 16 cylindres ». Dans des propos rapportés par le site australien CarAdvice, Stephan Winkelmann a éteint les derniers espoirs de voir perdurer l’actuel W16 8,0 litres quadri-turbo. « Ce sera le dernier de son genre », a confirmé l’allemand. Fort aujourd’hui de 1500 chevaux dans la Chiron et plus récemment dans la Divo, il était apparu en 2005 dans la Bugatti Veyron avec 1001 chevaux.

« Nous ferons notre possible pour continuer à le développer, mais si vous voulez être à la pointe avec une technologie avancée, il est important de choisir le bon moment pour le changer » a expliqué Stephan Winkelmann. Si la Divo montre qu’il existe encore un marché pour des moteurs à 16 cylindres, les normes écologiques ne permettent pas à Bugatti d’envisager sa production pendant très longtemps. « Tôt ou tard, la législation obligera tout le monde à prendre des mesures radicales », a déclaré le président de Bugatti.

moteur w16
Vers l'hybridation

Si la nouvelle résonne comme la fin d’une ère, elle était toutefois inévitable. D’autant plus que le passage à l’hybride attendu pour les prochains modèles a été évoqué par Stephan Winkelmann. « Si le poids des batteries diminue et que vous pouvez aussi diminuer les émissions à un niveau acceptable, l’hybridation est une bonne chose », a-t-il expliqué.

Reste à savoir quel type de moteur sera jumelé à ce système hybride. Pour le président de Bugatti, l’hybridation doit être « une solution crédible », toujours dans le but de produire des hypercars surpuissantes. Il faudra donc qu’elle soit au cœur d’une motorisation au moins aussi performante que le W16.