Les insolites de Genève

Maybach G650 Landaulet, Renault Zoé E-Sport ou encore Gemballa Avalanche, la 87ème édition du salon Automobile Suisse s’impose une fois de plus en cabinet des curiosités

Cette année, les stars à Genève s’appellent Alpine A110, Ferrari 812 SuperFast, et McLaren 720S. Pourtant, plus encore que ces sportives à la carrière prometteuse, le salon helvète réserve son lot de surprises. Entre 4×4 survitaminés, et concept cars novateurs, Motorsport a sélectionné pour vous les modèles les plus excentriques de cette édition 2017.

Mercedes-Maybach G 650 Landaulet

Ce « super » classe G proposé par le constructeur Maybach est assurément le véhicule le plus extravagant du salon !  Démesuré, le G650 s’étale sur 5 mètre 35 pour une hauteur de 2 mètre 20, et une garde au sol de 50 centimètres, rien que ça.

Le G650 en chiffres, ce sont des roues de 22 pouces chaussés de pneumatiques 355/55 R22, un V12 biturbo de 630 chevaux et 1000nm de couple, mais aussi une consommation mixte de 17 litres au 100km pour 397g de c02 rejeté par kilomètre. Le tout pour 765 000 euros. Que voulez-vous, le luxe et la démesure ont un prix.

Renault Zoé E-Sport Concept

Bien plus raisonnable en taille que le G650, la citadine électrique l’est beaucoup moins en caractère. C’est une citadine oui, mais pas n’importe laquelle, puisqu’elle développe 460 chevaux ! Plus puissante qu’une Ford Mustang V8! Avec ses 1400 kilos et sa plastique musclée, la Zoe E-Sport expédierait le 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, soit en 0,2 secondes de moins que la 911 gt3 phase 2 dévoilée hier. Pas mal pour une citadine.

Peugeot Instinct Concept

Cocorico! Encore une française à découvrir dans ce cabinet des curiosités. Le constructeur au Lion, nous concocte une surprise cette année avec ce Concept Instinct, un break de chasse très racé qui propose une conduite autonome. 300 chevaux sous le capot du concept car, qui surprend davantage par son caractère. Paradoxal, le shooting break entend allier autonomie et sportivité en proposant 4 modes de conduite. Tandis que le mode Autonomous Soft, favorise le confort et la détente, le mode Drive Boost permet au conducteur de reprendre le contrôle du véhicule pour une conduite à la dynamique renforcée.

Fittipaldi EF7 Vision GT by Pininfarina

Première excentricité, son nom à rallonge. Il faut certainement plus de temps pour prononcer son nom que pour atteindre les 100km/h à son bord. Très longue (4.60m), cette Fittipaldi EF7 vision GT au V8 4,8l de 600 chevaux se distingue des autres supercar par sa raison d’être. Bien que produite en petite série, la supercar Pininfarina est avant tout la star du prochain jeu vidéo « GrandTurismo » ou elle sera bien plus accessible.

RUF CTR

Premier modèle entièrement conçu par RUF, habituellement préparateur Porsche, la CTR adopte indiscutablement le look le plus néo-rétro du salon. Elle y est présentée en hommage à la célèbre Yellow Bird de 1987 qui était à l’époque la voiture la plus rapide du monde. Sous ses faux airs de vieille 911 carrera cette superbe CTR développe tout de même 710 chevaux !

Techrules Ren

La supercar chinoise collectionne les curiosités. En plus de son allure digne d’un avion de chasse et ses jantes style réacteur, la Techrules Ren adopte une motorisation tout à fait originale: 6 moteurs électriques (2 à l’avant, 4 à l’arrière) et une turbine diesel qui vient recharger les batteries par l’intermédiaire d’un générateur. De concert, ces multiples moteur développent l’incroyable puissance de 1.287 chevaux! Décidément surprenante, la Techrules Ren adopte un habitacle modulable lui permettant d’accueillir au choix, un, deux ou trois passagers.

Course à la puissance (aussi) chez les préparateurs

Loin de se laisser intimider par des constructeurs proposant des hypercar toujours plus extravagantes, Gemballa, RUF et ABT, reviennent cette année avec des missiles de croisières préparés respectivement sur base de Porsche, Mercedes et Audi.

Gemballa 911 avalanche

L’avalanche troisième du nom est exposée sur le stand du préparateur Gemballa. C’est la plus rapide des Porsche qu’il nous a été donné de voir cette année. Sur base de 911 turbo, l’Avalanche présentée au salon sous une livrée violette, délivre une puissance de 820 chevaux ! Pour maintenir la bète au sol, Gemballa a greffé un énorme aileron arrière (et le mot est faible) ainsi qu’un kit carrosserie aux multiples entrées d’air. Et il en faut de l’air pour alimenter un flat six aussi chargé !

Brabus 850

Encore plus de puissance sur le stand Brabus, ou l’on peut observer une classe S cabriolet de 850 chevaux. Plus puissante certes, mais aussi plus discrète que la Porsche Avalanche. Pas de quoi passer inaperçu pourtant au volant du coupé entièrement noir paré de jantes démesurées.

ABT RS6+ et ABT R8 V10

Le préparateur allemand ABT ne passe pas inaperçu à Genève et propose deux monstrueuses Audi: une RS6+ de 705 chevaux et une R8 V10 de 630 chevaux. Optimisée, cette dernière gagne 20 chevaux (une prouesse sur un v10 atmosphérique) et est plus légère de 50 kg. Le tout pour un centre de gravité plus bas.

Koenigsegg et Bugatti : à égale puissance

Bugatti exhibe sur son stand la Chiron dans une nouvelle livrée « Bleu Royal ». Dévoilée il y a un an, elle reste la reine des superlatifs : 1 500ch, 1600nm de couple 420km/h en pointe et un 0 à 300km/h réalisé en 13,6 secondes. Tout simplement hallucinant !

La firme de Valhall Park, a quant à elle emmenée dans ses bagages une jolie surprise cette année. Il s’agit d’une Agera RS baptisée « Gryphon » dont la puissance a été rehaussée à 1.360 chevaux. Avec moins de 1400 kilos, l’hypercar suédoise flirte avec le rapport poids/puissance idéal de 1. Au salon, vous la reconnaîtrez entre toutes par sa carrosserie en fibre de carbone incrustée de feuilles d’or 24 carats.

A ses cotés, les deux premières Regera de 1500 chevaux : l’une teinté du vert « British Racing Green » l’autre drapée du rouge « Candy Apple Red »

 

 

Commentaires