Los Angeles : Saleen soigne son retour avec la S1

 

Steve Saleen présente la S1, coupé sportif qui pourrait incarner un nouvel élan pour la marque.

Cela faisait une éternité qu’une Saleen n’avait pas vu le jour. Plus de quinze ans pour être exact, depuis la S7 dévoilée en l’an 2000. La marque américaine fait son retour sur le devant de la scène avec un nouveau coupé sportif. La S1 est aux antipodes des dernières productions américaines toujours plus puissantes.

Esthétiquement, elle n’a absolument rien à voir avec la S7. Le nouveau coupé à moteur central de Steve Saleen dégage une autre philosophie. Le design, qui n’a rien d’extravagant, se caractérise notamment avec d’imposantes prises d’air à l’avant et une large bande LED en guise de feux à l’arrière. La carrosserie quant à elle est en fibre de carbone, ce qui porte la S1 à seulement 1218 kg.

0 à 100 km/h en 3.5 secondes

La motorisation est dans la même lignée. C’est un quatre cylindres 2.5 litres turbo produisant 450 chevaux et 475 Nm que renferme le capot. Pour ajouter une touche d’authenticité, le moteur est relié à une boîte manuelle à six rapports. On peut toutefois présager qu’une boîte automatique avec palettes au volant sera proposée. Le rapport poids / puissance avantageux lui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 3.5 secondes et atteindre une vitesse de 290 km/h.

C’est une bonne surprise que de découvrir un coupé américain de cette trempe, qui plus est venant de Steve Saleen. On peut penser que ce modèle ne soit que le début d’une nouvelle ère pour la marque. L’homme d’affaire américain, qui a investi dans une nouvelle usine en chine veut s’attaquer au marché asiatique. Et produire de nouveaux modèles ? Le temps nous le dira. Pour l’heure, la nouvelle S1 est affichée à 100.000$. Environ 84.000 €, mais il est moins certains que le coupé soit adapté aux normes européennes.

Aurélien Gourgeon @auregourgeon

Commentaires