Lotus : Jean-Marc Gales n’est plus directeur

Nouvelle inattendue chez Lotus : Le PDG luxembourgeois s’en va. Quatre ans après son arrivée à la tête de la marque.

Un an après le rachat de Lotus par le géant chinois Geely, Jean-Marc Gales vient d’annoncer son départ. Le luxembourgeois, qui a déclaré partir pour des « raisons personnelles », va être remplacer Feng Qingfeng, le vice-président de Geely. Depuis son arrivée en mai 2014, il était parvenu redonner du dynamisme à la marque après le passage du controversé Dany Bahar.

Vers JD Classics

En 2017, Lotus a vendu 1600 véhicules, un record pour les 70 ans du constructeur anglais. En France notamment, les commandes ont augmenté de 28%, avec 206 Lotus livrées. Jean-Marc Gales, qui a estimé qu’il était « l’heure de partir », se dirige à la direction du concessionnaire et restaurateur JD Classics. Mais il ne quitte pas Lotus définitivement puisqu’il reste conseiller stratégique aux côtés du président Daniel Donghui Li.

Feng Qingfend aura lui la tâche de mener à bien les nombreux projets attachés au renouveau du constructeur. Entre autres, le futur SUV sur lequel Lotus mise pour accroitre largement son nombre de ventes. Mais avant, plusieurs nouveautés sportives verront prochainement le jour.

Par Aurélien Gourgeon (@auregourgeon)

Commentaires

Tags :