Detroit, SUV, Mustang … Le Récap’ de la semaine #3

Par Aurélien Gourgeon

Vous n’avez pas pu suivre l’actu des sportives cette semaine ? On vous résume l’essentiel dans notre Récap’ !

L’année démarre sur les chapeaux de roues. Une des principales actualité cette semaine était le salon de Détroit et certains constructeurs y avaient apporté des nouveautés. A commencer par Mercedes-AMG, qui a présenté les nouvelles CLS et Classe E 53. Les premiers modèles à porter le nouveau badge « 53 » créé par le constructeur. Une gamme caractérisée par un 6 cylindres (alignés) 5.0 litres turbo développant 435 ch et 520 Nm de couple. Petite particularité, ce moteur est associé à un alterno-démarreur électrique de 16 kW, fournissant un « boost » de 22 ch supplémentaires à la voiture. Un début d’hybride pour le préparateur allemand, qui devrait être suivi par Audi et BMW Motorsport.

Lire aussi : Mercedes AMG CLS 53 : Plus puissante, moins gourmande

Ford redonne vie à la Bullit et annonce la Shelby GT500

De son côté, Ford n’a pas chômé non plus. Le constructeur américain a dévoilé pour le salon de Detroit la Mustang Bullit millésime 2018, pour célébrer les 50 ans du film. Cette version exclusive, basée sur la Mustang GT, adopte le V8 5.0 litres et gonfle sa puissance à 481 ch et 520 Nm de couple. Un modèle collector qui devrait être produit en série limitée.

Lire aussi : Mustang Bullit : Ford perpétue la légende

Dans la foulée, Ford a affirmé les rumeurs qui circulaient depuis quelques mois autour de la prochaine Mustang Shelby GT500. Mieux encore, le constructeur a publié une vidéo qui annonce une arrivée pour 2019, avec au moins 700 ch sous le capot !

Lire aussi : Une Mustang Shelby GT500, c’est pour 2019 !

Un SUV Ferrari, ça se précise

Sergio Marchionne trahit sa parole. Alors que le patron de Fiat Chrysler refusait l’arrivée d’un SUV chez Ferrari, il ouvre pleinement la voie à un véhicule de cette tranche. L’homme d’affaires italien a tout de même expliquer vouloir respecter l’ADN de la marque au cheval cabré. Cela serait désormais la moindre des choses …

Lire aussi : Un SUV Ferrari doit se conduire « comme une Ferrari »

McLaren présente la Senna

Dan Parry-Williams, le directeur de conception de McLaren a quant à lui écarté l’idée d’un SUV. Le constructeur anglais était à Sheffield cette semaine, pour l’inauguration d’une nouvelle usine. Destinée à construire les châssis en carbone de ses supercars, elle sera opérationnelle à partir de 2019. Pour célébrer la nouvelle, McLaren avait apporté la Senna, qui a réalisé quelques démonstrations dans l’entrepôt …

Lire aussi : McLaren inaugure sa nouvelle usine, la Senna fait le show

Ça roule pour Lamborghini …

La firme de Sant’Agata Bolognese a encore amélioré son nombre de ventes, en 2017. Lamborghini a vendu 3815 véhicules, soit 10% de plus qu’en 2016. Depuis sept ans, le chiffre ne cesse d’augmenter. L’arrivée de l’Urus devrait permettre à la marque italienne d’accroître encore ses ventes, en 2018.

… Un peu moins pour Rolls-Royce

Le constructeur britannique a quant à lui subit une baisse en 2017, avec 3362 ventes (plus de 4000 en 2016). Ce résultat est en partie dû à l’absence de la Phantom au catalogue. Rolls-Royce a toutefois lancé sur le marché la Dawn Black Bladge et a vendu un modèle unique au monde : la Sweptail.

Lire aussi : Rolls-Royce a vendu 3362 véhicules en 2017

 Alfa Romeo 4C Edizione Speciale

Alfa Romeo rend hommage à la 33 Stradale, avec une nouvelle édition spéciale de 4C. La sportive se pare de carbone à l’extérieur sur le spoiler arrière et les coques de rétroviseurs. L’habitacle intègre désormais du cuir sur les sièges et en surpiqure sur la planche de bord. Une édition limitée à 67 exemplaires (comme l’année de la 33 Stradale, 1967) et affichée à 67.500 €. Le coups des options ajoutées étant de 14.800 €, le client bénéficie d’un avantage de 10.500 €.

Lire aussi : L’Alfa Romeo 4C rend hommage à la 33 Stradale

Commentaires