L’Audi RS4 Avant avec un V6 Biturbo

Audi RS 4 Avant (2017)

Audi vient de présenter la nouvelle RS4 Avant. Principale nouveauté, elle troque sont V8 atmosphérique pour un V6 Biturbo.

Les puristes vont encore être mécontents. C’est un retour aux sources pour la nouvelle RS4 Avant qui délaisse un moteur atmosphérique au profit de deux turbos. Un V6, comme pour la première génération.

Malgré la perte du V8, les performances annoncées par le constructeur allemand sont à la hausse. Le nouveau bloc 2,9 litres de 450 chevaux et 600nm (170 nm de plus que l’ancien V8 atmosphérique) de couple permet au break sportif d’aligner le 0 à 100 km/h en 4’’1. C’est six dixièmes de mieux que l’ancienne génération (4’’7). Idem pour la vitesse de pointe, limitée électroniquement à 250 km/h mais pouvant atteindre 280 km/h sur option.

La RS4 est plus légère et consomme moins

La transmission aux quatre roues s’effectue grâce à une boite tiptronic à 8 rapports. Le constructeur annonce une consommation moyenne de 8,8l/100 km, soit 17% de mieux que l’ancienne RS4 Avant. Le break gagne aussi en poids. Il pèse désormais 1790 kg, soit 80kg de moins.  Une suspension sport est installée de série sur la RS4 Avant, mais une version sport RS est disponible sur option. Tout comme les freins céramiques et la direction dynamique RS.

Intérieur badgé RS

Côté design, le break hérite des détails de l’Audi 90 quattro IMSA GTO dont se sont inspirés les designers. Une entrée d’air en nid d’abeille et la calandre Sigleframe font aussi partie des éléments caractéristiques de la RS4 Avant. Les passages de roues sont 30 mm plus larges que ceux de l’Audi A4, et la couleur bleu « Nogaro » est un clin d’œil à la toute première génération des RS4 Avant. L’intérieur est quant à lui badgé RS. Volant multifonction en cuir, siège sport, garniture lumineuses et seuils de portent tous l’emblème de la gamme sportive.

Concernant le prix en France, pas d’infos de la part d’Audi qui annonce 79 800€ en Allemagne. Dans l’hexagone, il faudra attendre début 2018 et le début des commandes pour en savoir plus.

Aurélien Gourgeon @auregourgeon

Commentaires