Pininfarina PF0 : premier aperçu à Pebble Beach

Toujours en développement, l’hypercar électrique du constructeur italien sera révélée sous la forme d’un concept et dans un cadre privé, à Pebble Beach.

« La PF0 est dans ses dernières étapes de conception ». Via un communiqué, Pininfarina a fait le point sur l’avancée des travaux concernant sa prochaine hypercar. En prime, le constructeur a annoncé qu’un concept sera dévoilé au concours d’Elégance de Pebble Beach. Mais seuls les futurs clients pourront l’apercevoir. En attendant sa présentation officielle, programmée seulement pour le salon de Genève 2019, le constructeur a dévoilé de nouvelles images du cockpit.

Une plateforme Rimac ?

« Notre objectif est de concevoir une beauté intemporelle ». Luca Borgogno, le directeur du design, souhaite marquer le coup. « Les valeurs de design, d’élégance et de simplicité de Pininfarina nous offrent la possibilité de nous démarquer du style de la plupart des hypercars actuelles » explique-t-il. Ces images, mêlées à celles de l’extérieur révélées quelques semaines plus tôt, confirme le caractère sportif voulu par la marque.

Cette sportivité ne se retrouvera sans doute pas uniquement dans la ligne. Plus de 400 km/h en vitesse de pointe, un 0 à 100 km/h en moins de 2’’… les premières informations concernant ses performances sont aussi prometteuses ; à l’image d’une hypercar électrique. Et si pour l’instant la puissance de la PF0 demeure inconnue, ses performances pourraient se rapprocher de la C_Two de Rimac. Selon le site anglais Autocar, elle pourrait être dotée d’une plateforme développée par le constructeur croate et par l’écurie de Formule-E Mahindra Racing.

Artisanale

Quoiqu’il en soit, la PF0 viendra sans aucun doute concurrencer le segment des hypercars, à commencer par la Bugatti Chiron et ses 1500 chevaux. Mais l’italienne remporte déjà le match de la rareté face à la française, produite à 500 exemplaires. Seulement 150 clients pourront posséder une PF0. « Je suis certain qu’ils apprécieront le fait qu’elle soit fabriquée à la main à Turin », a ajouté Luca Borgogno. Il est moins sûr qu’elle gagne celui du prix…