Genève 2015 : 911 GT3 RS

Porsche 911 GT3 RS
Porsche 911 GT3 RS

Après une 911 GT3 particulièrement efficace, Porsche pousse le concept encore plus loin avec la GT3 RS. Véritable bête de course échappée sur la route, elle affiche désormais un look rappelant le physique de la bestiale GT2 (modèle que l’on attend encore) avec ses ouïes d’aération sur des hanches XXL (la caisse est d’ailleurs plus larges de 3 cm que celle de la GT3). L’énorme aileron est lui similaire à ce que l’on trouve sur une 911 Cup.

A l’arrière, Porsche a installé un Flat6 4.0 de 500 ch (à 8 250 tr/mn) et 46,9 mkg (à 6 250 tr/mn). Comme sur la GT3 standard, ce bloc est associé à la boîte PDK. Résultat, la barre des 100 km/h est atteinte en 3″3 et celle des 200 km/h en 10″9. La vitesse maxi de 310 km/h est inférieure de 5 km/h à celle de la GT3. La cause ? Une aérodynamique misant tout sur l’appui plutôt que la recherche de vitesse.

Porsche 911 GT3 RS
Porsche 911 GT3 RS

Porsche a allégé la GT3 RS de 10 petits kilos par rapport à la GT3 pour s’établir à 1 420 kg. Les matériaux légers (aluminium, carbone et magnésium) sont utilisés en plus grande quantité. On trouve ainsi un capot en carbone ou encore un toit en magnésium.

La châssis déjà fabuleux de la GT3 a été revu. Au menu, voies élargies ainsi que gestion des roues arrière directrices et du différentiel électronique plus fine. Grâce à toutes ces évolutions, la nouvelle 911 GT3 RS boucle les presque 21 km de la Boucle Nord du Nürburgring en 7’20. A titre de comparaison, la 997 GT3 RS 4.0 dotée elle aussi d’un Flat6 4.0 de 500 ch, dénuée de la PDK, du train arrière directeur et pesant seulement 1 360 kg réclame 7 secondes de plus.

La Porsche 911 GT3 RS type 991 reçoit de série des baquets à coque carbone ainsi que le pack Club Sport comprenant un arceau arrière boulonné, un extincteur et des harnais 6 points.

Porsche commercialisera ce nouveau modèle à partir de mai prochain. Compter un ticket d’entrée à 184 925 €, soit 45 000 € de plus que la GT3.

Porsche 911 GT3 RS
Porsche 911 GT3 RS

Commentaires