Porsche 911 R : 500 ch, boîte méca, 1370 kilos !

Porsche 911R_2

La Porsche 911 R est l’une des attractions majeures de cette édition du salon de Genève. Cette 911 pour puriste n’est autre qu’une GT3 boîte méca sans gros aileron et allégée de 45 kilos.

Les modèles spéciaux et radicaux ont le vent en poupe en général et chez Porsche en particulier, que ce soit chez les anciennes ou dans la gamme actuelle. Porsche répond une fois de plus à cette demande avec zèle en présentant la 911R. Il s’agit d’une 991 (phase 1) GT3, à caisse “étroite” donc doté du moteur atmosphérique de la GT3 RS de 500 chevaux associé en exclusivité à une bonne vieille boîte mécanique. La R est dépourvue de l’aileron fixe et allégée au final de 45 kilos, soit 1370 kilos au total. La chasse aux kilos se traduit par la suppression de la clim, notamment. L’aileron arrière se déploie davantage que sur une Carrera, mais n’apporte  pas les appuis de la pèle à tarte dont jouit la GT3. Pour compenser un peu cette perte, un subtilement  dissimulé sous l’auto a été développé pour mieux plaquer l’auto au sol tout en conservant une ligne pure.
L’auto se passe également du différentiel piloté, lequel est remplacé par un autobloquant mécanique plus conventionnel, et des roues arrière directrices.
Du fait d’une meilleure finesse aérodynamique, la vitesse de pointe annoncée est supérieure de 8 km/h à celle de la GT3, soit 323 km/h après avoir expédié le 0 à 100 km/h en 3”8.
La production sera limitée à 991 exemplaires. Tous auraient déjà trouvé preneur contre un chèque de 190 000 euros.
Pour la petite histoire, l’appellation 911 R remonte à 1967. Ce modèle construit à seulement une vingtaine d’exemplaires était une voiture course immatriculée et ultra allégée (810 kilos) qui remporta plusieurs courses, notamment le Tour Auto en 1969 aux mains de Gérard Larrousse.

 

Porsche 911R_4

Porsche 911R_3