Revolution, la nouvelle pistarde prometteuse

La jeune marque anglaise Revolution Racecars développe sa première sportive. Une nouvelle arme calibrée pour les trackdays mais aussi la compétition automobile.

Voici une auto dont il faudra suivre l’évolution en 2019. La Revolution porte le même nom que la toute nouvelle marque qui l’a conçue, Revolution Racecars. Cette dernière a été fondée par Phil Abott et le français Romain Rousseaux, deux anciens de chez Radical… dont on distingue non sans mal l’influence sur la philosophie extrême de cette biplace.

320 ch, 750 kg

Revolution Racecars mise sur un V6 Ford 3,7 litres de 320 ch et une boîte à six rapports française (3MO) pour propulser cette barquette de 750 kg. Un châssis en carbone prend place sous le dessin trachant de cette biplace qui s’annonce redoutablement efficace sur un circuit. D’après le constructeur, le bloc pourrait accumuler 10 000 km ou 100 heures de course avant sa reconstruction.

Direction le VdeV

Pour le moment, la Revolution est en phase finale de développement. Mais un calendrier chargé l’attend en 2019. La sportive anglaise prendra part à plusieurs championnats, dont le VdeV dans une toute nouvelle catégorie « Proto H3 », comme indiqué sur le calendrier du championnat. Les tarifs pour l’acquisition d’un exemplaire sont estimés entre 100 000 et 115 000 € (H.T) avec un pack « Racing » préparé pour la compétition.

ABONNEZ-vous A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ? Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série « Toutes les sportives du Monde » pour seulement 35 €

Commentaires