Voici la Ford Mustang Shelby GT500 !

Ford présente l'attendue Mustang Shelby GT500. Malgré son traitement radical clairement affiché, quelques interrogations subsistent sur sa puissance et ses performances.

Pratiquement un an jour pour jour après l’annonce de son retour, Ford dévoile la Mustang Shelby GT500. Cela valait le coup d’attendre : la plus bestiale des Mustang s’inscrit dans la lignée des Shelby GT350 et GT350R, mais sa philosophie extrême l’oriente davantage vers la piste. La GT500 est venue faire de l’ombre aux Chevrolet Camaro ZL1 et autres Dodge Challenger Hellcat.

Boîte auto inédite

Le V8 5,2 litres à compresseur de la Shelby GT350 a été revu, lui permettant de grimper à plus de 700 ch, selon le constructeur américain qui reste pour le moment avare en détails. Mais la nouveauté majeure de cette GT500 concerne la transmission. Exit la boîte manuelle, la muscle car est uniquement équipée d’une boîte auto à double embrayage qui indique clairement la volonté de faire de cette GT500 une vraie pistarde, dotée au passage de frein à disques de 420 mm (!), 20% plus larges que ceux de la GT350, placés entre des étriers à six pistons Brembo.

Là encore, Ford ne révèle aucune précision sur les performances mais annonce un 0 à 100 km/h abattu en moins de 4’’ et un quart de mile inférieur à 11’’. Le comportement devrait lui aussi s’améliorer avec un châssis évolué, notamment grâce à une nouvelle suspension et des ressorts hélicoïdaux plus légers.

Pack carbone

La partie visible affiche un traitement esthétique tout aussi radical, révélant des traits saillants. A l’avant, la grande calandre et les prises d’air béantes assurent un refroidissement amélioré de 50% par rapport à la Shelby GT350. Les larges ailes abritent des jantes de 20 pouces tandis qu’un aileron en carbone a été fixé à l’arrière pour augmenter l’appui aérodynamique.

Ford propose un pack circuit plus musclé (photo ci-dessus), comprenant des jantes en carbone, équipées de Michelin Pilot Sport Cup 2 (PS4 S de série). Cette même configuration inclus des ailes de Mustang GT4 et supprime la banquette arrière, afin de gagner quelques kilos… L’option saura ravir les clients les plus pistards.

Quid de l’homologation européenne ? Pour le moment, difficile d’imaginer que la Shelby GT500 parvienne à franchir la barrière. Pour rappel, la GT350 n’avait déjà pas été homologuée sur notre territoire. Est-ce que la plus imposante, puissante, et bruyante Shelby GT500 pourra passer outre les normes ? Pas sûr…

ABONNEZ-vous A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ? Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série « Toutes les sportives du Monde » pour seulement 35 €

Commentaires