V8, 600ch, 1 150 kg : voici la supercar Ginetta

Le constructeur britannique dévoile un nouveau modèle pour la route avec un design spécial, au service de l'aérodynamique.

Ginetta dérive de la compétition mais ne s’éloigne pas pour autant des circuits. Cette supercar -pour l’instant sans nom– homologuée pour la route, est clairement destinée aux trackdays. Le constructeur s’est largement appuyé sur son savoir-faire en sport automobile pour développer ce modèle qui repose sur une structure monocoque en carbone.

Formes torturées

Ce qui frappe avant tout, c’est ce design assez particulier… dont le coup de crayon a été focalisé sur l’aérodynamique, inspirée de la LMP3. Difficile d’y voir clair parmi les formes alambiquées et tranchantes de la face avant, entre de multiples lamelles et des prises d’air béantes. La face arrière est un peu plus « classique » avec un large diffuseur et surtout cet imposant aileron. Le constructeur annonce 376 kg d’appui à 161 km/h, soit un peu moins qu’une Ginetta LMP3.

Cette carapace torturée renferme un V8 atmosphérique 6 litres en position « centrale centrale » comme défini par le patron anglais Lawrence Tomlinson, ce qui permet une répartition des poids de 49 % et 51 % entre l’avant et l’arrière. Le bloc est associé à une boîte séquentielle à six rapports, elle-même reliée à un arbre de transmission en carbone spécialement conçu. Ginetta annonce une puissance supérieure à 600 ch et jusqu’à 700 Nm de couple, pour un poids de 1 150 kg à vide.

Près de 500 000 €

Le châssis est également optimisé pour circuit, reprenant la suspension à double triangulation utilisée dans la Ginetta LMP1. Les jantes (19 pouces à l’avant, 20 à l’arrière) abritent des freins en carbone céramique, pour prolonger le plaisir. Entre carbone et Alcantara, l’habitacle sur mesure est dépouillé mais pas dépourvu de tout confort. La supercar est tout de même équipée de la clim, d’une caméra de recul ou d’une prise téléphone.  

« La production sera limitée à seulement 20 exemplaires, la première année de production en 2020 », précise Lawrence Tomlinson. Son prix lui, devrait se situer entre 450 000 et 500 000 €.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série « Toutes les sportives du Monde » pour seulement 35 €