Chevrolet : La Camaro ZL1 pourrait encore s’affûter

L’ingénieur en chef de la sportive américaine a ouvert la possibilité à de nouveaux packs encore plus performants. 

La Camaro ZL1 possède déjà une variante bien musclée. La ZL1 1LE, déjà façonnée pour la piste et dotée d’une meilleure aérodynamique. Chevrolet a déjà ajouté un pack encore plus orienté circuit, avec de nouvelles suspensions et de nouveaux pneus. Sous cette configuration, la ZL1 1LE, dotée du V8 6.2 litres de 659 ch, a décroché au Nürburgring un bon chrono de 7’16 en juin dernier. Mais le constructeur américain n’est pas rassasié et pourrait envisager de nouvelles variantes, plus bestiales. 

C’est Al Oppenheiser, l’ingénieur en chef de la Camaro, qui a vendu la mèche à Hegerty. Questionné sur la rivalité avec la Dodge Challenger SRT Demon, Al Oppenheiser a ouvert la porte à un modèle plus puissant, qui pourrait s’aligner sur sa concurrente “Pourrions-nous faire un pack semblable à celui de la Demon ? On regarde ça de près » , a-t-il déclaré, en faisant notamment référence à un pack “drag” déjà présent dans la Dodge. 

Guerre interne sur le Ring ! 

Sans trop en dire, l’ingénieur en chef n’a pas caché son ambition et sa volonté de rendre la ZL1 plus performante : “Qui a dit que nous avions atteint la limite ? On a déjà surpris des gens avec le pack 1LE sur la version V6″ Avec, en guise d’appui à ses propos, le chrono du Nürburgring et un objectif très sérieux : “Ce ne serait pas cool, de voir une Camaro sous les 7 minutes au Nürburgring ? J’aimerais le voir.”

Lire aussi : Corvette ZR1 : Chevrolet vise moins de 7 minutes au Nürburgring

Ce qui signifierait améliorer l’actuel chrono d’au moins 16 secondes, pour la Camaro. Descendre sous la barre des 7 minutes, c’est aussi le but d’une autre Chevrolet, déjà dépassée par la ZL1. La Corvette ZR1, dont le chrono de 7’19 remonte à 2011. La nouvelle génération, certes plus puissante qu’une ZL1 1LE (765 ch), espère remettre les pendules à l’heure et devrait même s’y attaquer dès le printemps 2018. Cela annonce d’ores et déjà une belle année américaine sur le Ring !