Et maintenant, Ferrari révèle la 812 GTS !

Le constructeur ne présente pas un mais deux nouveaux cabriolets, ce lundi. Après la F8 Spider, place au V12 et à la 812 GTS.

C’est la fête du cab’ à Maranello ! Quelques heures après la F8 Spider, Ferrari enchaîne en dévoilant la 812 GTS. Cette déclinaison de la 812 Superfast reprend le V12 6,5 litres atmosphérique, fort de 800 ch. A l’instar du cabriolet F8, la 812 GTS hérite d’un toit rigide escamotable se rétractant en 14’’. Agrément sympathique, la lunette arrière peut s’abaisser même lorsque le toit est fermé.

« La partie arrière de la voiture a été entièrement redessinée : toit, couvre-caisse et compartiment pour les bagages », explique le constructeur. Cela n’est pas vraiment visible sur les images fournies par Ferrari, mais les passages de roues arrière ne sont plus profilés comme ceux du coupé 812 Superfast. « L’absence de ce conduit a toutefois été compensée par la reconfiguration du diffuseur arrière qui dispose désormais d’un clapet supplémentaire », ajoute Maranello, comme le montre les photos et les deux lamelles situées entre les sorties d’échappement. De nouvelles jantes à dix branches, disponibles en plusieurs finitions, complètent la panoplie.

75 kg supplémentaires

Les modifications lui permettent de s’aligner sur les performances de la 812 Superfast sur le 0 à 100 km/h, réalisé en moins de 3’’. Elle perd ensuite 4 dixièmes jusqu’à 200 km/h (8’’3). La faute en partie à son poids en hausse. La 812 GTS pèse 1 600 kg vide, 75 kg de plus que le coupé. Un écart malgré tout correct et en baisse au fil des années chez les cabriolets du constructeur (la 488 Pista Spider pesait 100 kg de plus que son homologue rigide). Mais il accuse toujours un retard face à McLaren qui parvient à limiter la marge à une cinquantaine de kilos, comme pour les Spider 600LT et 720S.

Tout comme la F8 Spider, la 812 GTS ne sera a priori pas dévoilée en public au Salon de Francfort. Dommage, car c’est un petit évènement : hors séries spéciales (SA Aperta, F60 America…), cela faisait 50 ans qu’un cabriolet Ferrari à V12 en position avant n’avait pas été dévoilé. La dernière en date était la 365GTS/4, en 1969.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série “Toutes les sportives du Monde” pour seulement 35 €