Le Mans 2020 : Aston Martin développe “le fils” de la Valkyrie

Face à une concurrence pour l’instant discrète, Aston Martin poursuit son développement en vue d’une participation aux 24h du Mans dans la nouvelle catégorie d’hypers GT.

Dès 2020 en championnat d’Endurance, de nouveaux prototypes devraient être alignés en remplacement des actuelles LMP1. Annoncée au mois de juin par la FIA, la catégorie rassemblera des hypercars hybrides. Aston Martin, qui avait été l’un des premiers constructeurs à manifester son intérêt avec la Valkyrie, est toujours aux avant-postes.

« Le fils » de la Valkyrie

Cependant, il est moins sûr que l’hypercar prenne un le départ des 24h du Mans. Le constructeur anglais développe plutôt un prototype autour de la Valkyrie, dont le timing correspondrait davantage. « Le fils de la Valkyrie tombera au bon moment », a déclaré Andy Palmer, le directeur d’Aston Martin, dans des propos rapportés à nos confrères anglais d’Autocar.

Mais pour le moment, Andy Palmer préfère ajouter un peu de prudence à ce scénario. « Nos expériences en F1 nous ont appris que les idées qui commencent de manière optimiste peuvent disparaître ». Malgré tout, Aston Martin devrait être un (le ?) des premiers constructeurs à assurer sa participation dans cette nouvelle catégorie. Pour l’instant, les autres constructeurs se montrent plus discrets quant au développement de potentielles concurrentes.

Aston Martin… et après ?

Si la Ferrari FXX K Evo ou la Mercedes AMG Project One rentrent dans les normes de cette nouvelle catégorie, les constructeurs n’ont pas annoncé d’engagement. Au contraire de McLaren qui avait émis un intérêt. Mais la nouvelle Senna n’est pas hybride. Et si tous les modèles le seront d’ici 2025, pour l’instant seule la P1 correspond. Elle aura 7 ans en 2020… Alors si plusieurs hypercars seront au départ de cette nouvelle catégorie, les deux prochaines années s’annoncent riches en développement.