Maserati GranTurismo Zèda, la fin d’un cycle

La GranTurismo sera la première concernée par le virage électrique de Maserati, annoncé depuis plusieurs mois. Le projet Zèda marque la fin du V8 atmosphérique.

Une page se tourne à Modène. Douze ans après ses débuts, la production de la vieillissante Maserati GranTurismo et son équivalent décapotable GranCabrio s’arrête. Pas complètement, puisque des nouveaux modèles sont bien prévus… Mais sans le V8 atmosphérique, puisqu’ils seront 100% électriques. Programmée depuis de nombreux mois, cette transition s’appliquera au fur et à mesure à l’ensemble de la gamme.  

Tristes adieux

Le projet GranTurismo Zèda présenté pour l’occasion est censé représenter ce tournant. De l’arrière vers l’avant, la teinte transite du blanc vers un bleu électrique. Les surfaces changent aussi, « passant d’un léger fini satiné à un effet ‘’métallurgique’’ poli » explique Maserati. Sous ce travail de peinture, il ne s’agit ni plus ni moins d’une GranTurismo classique, profitant des dernières évolutions avec le V8 4,7 litres gonflé à 460 ch. Pour un ultime modèle thermique, Maserati aurait pu se lâcher davantage, ou en faire une série spéciale…  

A l’avenir, les GranTurismo et GranCabrio électriques seront fabriquées à Turin. L’usine de Modène entre en rénovation. A la fin des travaux, elle accueillera « la production d’un nouveau modèle super-sportif » prévu en 2020, annonce le constructeur.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série “Toutes les sportives du Monde” pour seulement 35 €