Explications sur le design de la McLaren Senna

A travers une vidéo, McLaren laisse la parole aux deux designers de la supercar, afin d’expliquer ce dessin si particulier.

Dès sa présentation en décembre dernier, la McLaren Senna a divisé les foules. La raison ? Un design peu en adéquation avec les codes habituels de la marque. Car côté performance, la supercar anglaise, dotée d’un V8 biturbo 4.0 L développant 800 ch met tout le monde d’accord : Un 0 à 100 expédié en 2’’8, une vitesse maximale de 340 km/h et surtout, jusqu’à 800 kg d’appui aérodynamique ! Des chiffres réalisables seulement grâce à des traits qui ont également bouleversé les designers.

Quand nous avons reçu le briefing, les chiffres étaient impressionnants !

« Quand nous avons reçu le briefing, les chiffres étaient impressionnants ! » explique Esteban Palazzo, l’un des deux designers. Au départ, l’objectif fixé par le constructeur semblait même irréalisable, toujours selon le designer argentin.  « J’ai dit que nous avions atteint les limites, que nous ne pouvions pas le faire. Mais nous devions apprendre à designer pour ces extrêmes performances ».

« Chaque composant est capable du meilleur »

Un changement qui a donc eu une importance capitale dans le dessin de la McLaren Senna, conçue pour être la plus performante possible. « Comme vous pouvez le voir, le véhicule est fragmenté », commente Palazzo, qui enchaîne en expliquant le chemin parcouru par l’air : « Vous pouvez voir que la voiture est complètement ouverte au niveau des roues arrière. Car tout l’air que vous avez canalisé à l’avant doit passer par le côté du corps » Avant de conclure : « Chaque composant de la voiture est capable du meilleur : délivrer plus de vitesse, plus d’aérodynamique, plus de frissons ».

Le meilleur dans tout cela, c’est qu’il sera possible de contempler le résultat de cette leçon de design dès le 8 mars, au salon de Genève.

Lire aussi : McLaren Senna, supercar ultime et vraie pistarde