McLaren a (largement) rempli le carnet de commandes de la Senna GTR

La Senna GTR a séduit quelques potentiels clients, à Genève. Plus que les 75 exemplaires prévus.

Malgré un design particulier qui a fait couler de l’encre, la McLaren Senna ne s’est pas faite prier pour se vendre. Les 500 exemplaires prévus avaient déjà tous trouvé preneur avant même la présentation, en décembre dernier. Il semblerait que la version GTR, dévoilée en concept à Genève, suive le même chemin que la routière.  

Lire aussi : McLaren “GT”, nom de la prochaine hypercar anglaise ?

McLaren comptait sur le salon Suisse pour recueillir les différents intérêts et être à l’écoute des demandes concernant cette version de course. Et selon un porte-parole du constructeur, près de 150 potentiels clients se sont manifestés. « Avec un maximum de 75 unités, nous pouvons dire avec certitude que toutes les McLaren GTR sont vendues », a déclaré le porte-parole à Autocar.  

« La plus passionnante à conduire »

Pour rappel, La Senna GTR reprend le V8 4,0 litres biturbo du modèle homologué route qui développe 800 chevaux. Mais McLaren a annoncé au moins 825 chevaux dans la GTR et 1.000 kg d’appui aérodynamique. Soit 200 kg de plus que dans l’impressionnant chiffre déjà annoncé pour la Senna. Le poids sera équivalent, a annoncé le constructeur anglais (1.198 kg à vide).

La Senna GTR ne sera produite qu’après les 500 exemplaires de la Senna. D’ici là, la version définitive aura peut-être évolué, comme l’a laissé entendre Dan Parry-Williams, le directeur technique de McLaren : « Le concept McLaren GTR dévoilé à Genève n’est pas définitif, mais il donne une indication claire de notre vision de la voiture ». Pour lui, la Senna GTR sera même la McLaren « la plus extrême et passionnante à conduire pendant de nombreuses années, sinon jamais ». Les 75 privilégiés devront tout de même débourser plus d’un million d’euros.