Pagani Imola : la Huayra se transforme en pistarde

A défaut d'une énième aguicheuse série limitée, Pagani sort l'artillerie lourde et présente la Imola. Une Huayra conçue pour le circuit.

D’après les dires d’Horacio Pagani lui-même, fondateur et chef du design de la marque, la Pagani Imola n’est pas faite pour être esthétique. Son credo repose sur trois termes : efficacité, facilité et sécurité. Cette version radicale tire ainsi son nom de la piste d’Imola, en Italie, où la supercar a effectué près de 16 000 kilomètres de tests. 

Elle devient la Pagani la plus puissante et la plus légère jamais créée. Le V12 6 litres biturbo (d’origine Mercedes-AMG) développe la bagatelle de 827 ch et 1 100 Nm de couple. Le poids reste quant à lui contenu sous la barre des 1 246 kilos à vide. Une chasse au poids qui va jusqu’à la peinture spéciale “Acquarello Light” économisant cinq précieux kilos. Les performances annoncées concordent bien avec l’esprit “vitrine technologique” que le constructeur italien inculque à ce modèle.

Un air de Zonda R

Le constat est immédiatement frappant sur le plan aérodynamique. Des énormes appendices fixes sont apparus sur la carrosserie de l’Imola. L’immense prise d’air sur le toit rappelant la Zonda, les boucliers retouchés, le diffuseur arrière ou encore le nouvel aileron témoignent de ses ambitions. Les bas de caisse sculptés dans le châssis monocoque carbo-titane complètent la panoplie de la parfaite pistarde.

Seulement produite à cinq exemplaires, la Pagani Imola s’est vendue autour des cinq millions d’euros hors taxes et sera présente au salon de Genève 2020. Une course à la surenchère propre aux modèles toujours plus exclusifs de la marque de San Cesario sul Panaro.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série “Toutes les sportives du Monde” pour seulement 35 €