Revolution A-One : la barquette rentre en production finale

Un futur championnat mono-marque et de sensibles améliorations sur la voiture ont été dévoilés depuis les modèles de pré-production lancés fin 2018.

A l’aube de la reprise des différents championnats de sport automobile, la marque britannique Revolution affiche fièrement ses ambitions. La A-One (c’est désormais son nom) sera représentée, comme l’année précédente, sur la saison 2020 de la Sports Prototype Cup qui débute le 11 avril à Donington.

D’après le directeur général de la marque, Phil Abbott, la Revolution A-One se veut à mi-chemin entre une Radical et une LMP3. Elle se doit d’être facile à conduire pour les pilotes amateurs mais difficile à maîtriser sur le bout des gants. La parfaite biplace pour un trackday en somme.

La Revolution a subi une batterie de tests depuis fin 2018

50 % d'appui supplémentaire

La barquette a été revue et optimisée sur tous les plans. Au niveau de l’aéro’, les ingénieurs anglais ont modifié les diffuseurs avant et arrière ainsi que l’aileron pour lui apporter plus d’appui. La marque annonce un gain de 50 % par rapport à la version 2019. 12 voitures sont déjà produites pour commencer le nouveau championnat mono-marque quant la production finale débutera à partir de Pâques.

Le châssis en carbone et le poids contenu sous les 750 kilos de la Revolution sont toujours de la partie. Le V6 3.7 litres a lui vu sa puissance augmenter de 320 à 380 chevaux. Ainsi, le rapport poids/puissance atteint 480 ch/tonne. Le ton est donné.

ABONNEZ-VOUS A MOTORSPORT

Les voitures de sport vous passionnent, vous aimez les essais complets, détaillés, les chronos, les comparatifs… ?
Abonnez-vous sans plus tarder au magazine Motorsport et faites une économie de 20 % avec 6 numéros + le hors série “Toutes les sportives du Monde” pour seulement 35 €